Quelle est la plus grosse frustration des salariés qui veulent changer de job ?

Savez-vous quelle est la plus grosse source de frustration chez les salariés qui viennent me voir en coaching pour concrétiser leur désir de changement ?

🥱Non, ce n’est pas le manque de sens (on est bien d’accord, c’est déjà un souci en soi mais pas le plus gros)
🥱Non, ce n’est pas non plus le fait de n’avoir pas fait de CV depuis 10 ans (ça, ça s’arrange)
🥱Non, ce n’est pas que leur job les saoule (c’est une plus grosse frustration encore, c’est pour dire)
🥱Ce n’est pas non plus la peur du changement (ils sont parvenus jusqu’à moi, s’ils avaient peur du changement, ils m’auraient soigneusement évitée)

La plus grosse source de frustration, c’est leur incapacité à savoir réellement ce qu’ils veulent faire !

Je me rappelle d’ailleurs, lors de mon dernier job de salariée, avoir répondu un jour à mon boss, avec un petit air agacé : “Michel, si je savais ce que je pourrais faire d’autre, je le ferais ! ”

Michel venait de me dire qu’il me verrait bien entrepreneure. Je ne sais pas si c’était pour se débarrasser de moi ou parce qu’il était visionnaire mais à l’époque, j’étais face à la même frustration que celle éprouvée par les personnes que j’accompagne aujourd’hui en coaching. 🙈🙈🙈

Elles ne savent plus faire le tri entre :
👉Ce qu’elles font par habitude et ce qu’elles font par envie
👉Ce qu’elles savent faire ou ce qu’elles aiment faire
👉Ce qu’elles pourraient faire s’ils ne faisaient pas ce qu’elles font

☕ Oui, y’a moyen de devenir sérieusement barjo quand on se pose ces questions avant son premier café du matin ! 🤣

A moins de se questionner de manière structurée !

Et c’est là que je vous parle de mon outil fétiche, celui que j’utilise avec mes clients depuis des années lors de mes coachings individuels, en groupe, en forêt, avec des chevaux (mais surtout sans), que j’ai exploré dans tous les sens jusqu’à condenser un best-of dans une méthodo dont je vous donnerai le lien tout à la fin de ce message. Bref, mon outil chouchou : l’ikigaï ! 💖

Que son petit nom exotique ne vous détourne pas de l’objectif : découvrir ce qui vous fait vraiment vibrer au fond de vous-même (sans devoir passer par 10 ans d’introspection).

L’i-ki-gaï est, en toute simplicité bien sûr, un outil qui permet de trouver le bonheur (au travail mais pas que).

Il rassemble 4 grandes catégories, à l’intersection desquelles vous êtes dans une sorte de zone magique et géniale :
🍀Ce que vous savez faire
🍀Ce que vous adorez faire
🍀Ce dont le monde a besoin
🍀La rentabilité

Mais comment s’approcher de cette zone magique ?
En menant une véritable enquête à votre propre sujet !
➡ Qui êtes-vous et qu’aimez-vous vraiment faire ?
(Je sais, c’est tout l’enjeu de la frustration de départ). 🤣🤣🤣

Mais vous verrez, le voir comme une enquête, c’est sympa ! Qui n’aime pas le suspense et les intrigues ?

Voilà !

Afin de vous guider, voici quelques pistes faciles à investiguer :

📌Si vous avez eu la chance de passer un profil de personnalité, retrouvez-le ! DISC, MBTI, Enneagramme, ComColors, Insight… peu importe, ils rassemblent tous de précieuses données, dont par exemple certaines de vos capacités, des valeurs mais également votre contexte idéal de travail.

📌Identifiez toutes les activités (pros et persos) qui vous font perdre toute notion du temps. Même les activités qui vous semblent anecdotiques (votre cours de danse, jardiner, jouer avec des enfants…)

📌Observez votre historique de navigation pour identifier ce qui vous intéresse en général, mais aussi comment vous vous comportez. En mode psychopathe de l’info qui a besoin de tout savoir et qui a cliqué sur tous les liens proposés sur les 5 premières pages Google ou en mode survol : vous cliquez sur le 1er lien qui sort ? (Et les annonceurs Google vous en remercient).

Alors, qui vient de se découvrir un petit côté psychopathe ? 🤣🤣🤣

Blague à part, l’ikigaï est un outil que j’a-doooore ! Je pourrais en parler des heures (d’ailleurs, je vous en reparlerai sûrement encore).

L’enjeu d’une enquête ikigaï bien cadrée est double :

🔥 Structurer les données déjà en votre possession (celles auxquelles vous avez accès en vous posant sérieusement la question)

🔥 Faire remonter des données inconscientes (comme par exemple vos comportements, ce que les autres perçoivent de vous, vos talents cachés…)

Vous l’aurez compris, cet outil de coaching est puissant ! J’ai d’ailleurs écrit un e-book sur le sujet “Mon enquête ikigaï”, vous le trouverez par ici : https://unetouchedejoie.shop

Si vous souhaitez, vous aussi, investiguer vers quoi vous diriger (et arrêter de soupirer au bureau en soufflant sur votre capoule tout en accusant la clim’ de mal fonctionner), c’est à vous de jouer ! 😁

A bientôt et bonne enquête ikigaï !
Laurence ✨

Rires ou larmes, les deux sont possibles, parfois même en même temps avec notre newsletter.

Cet article vous touche ?

(Rires ou larmes, les deux sont possibles, parfois même en même temps, ça dépend).

Au bout du clic, une newsletter pailletée, des cadeaux, des infos en exclu, des aaaaaaah et des oooooh !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Newsletter

Pour recevoir des pépites en avant-première, des articles inspirants, les programmes de coaching et parfois des cadeaux en exclu.