La confiance en soi grâce à un miroir et une incantation

Comment soigner le manque de confiance en soi au boulot (grâce à un miroir et à une incantation) ?

Entre la timidité qui peut transformer en tomate toute prise de parole en public ou encore la peur de parler d’argent, la vie professionnelle peut ressembler à un roller coaster.

En fonction de notre histoire personnelle, truffée de doutes et de réussites (je répète : de réussites… car si vous marchez, parlez, chantez, conduisez, osez, organisez, créez… c’est qu’il y a eu un bon petit paquet de réussites), marraine la fée plus ou moins encline à saupoudrer notre berceau de poudre de confiance en soi, nos croyances (et leur lot de pensées négatives) et notre état d’esprit du moment, il sera plus ou moins aisé de croire en soi.

Dans cet article, je vous livre quelques astuces pour gagner en confiance en soi en cas de prise de parole en public (car oui, même vos 3 collègues de bureau peuvent constituer un public, y’a pas que l’Olympia) ou si vous devez parler d’argent avec votre boss ou avec un client. Le tout, notamment, grâce à un miroir et à une incantation. Mais pas que…

x°^°x

Augmenter la confiance en cas de prise de parole en public

1. Prendre sur soi ou… dire non ?

Dans certains cas, dire non est approprié.

Si vous me demandiez d’interpréter Bohemian Rhapsody a capella (ou pas a capella d’ailleurs, soyons honnêtes) devant un stade rempli (ou devant juste 2-3 personnes, soyons toujours honnête) : “Non”, c’est bien comme réponse.

Sinon quoi ? Grosse sortie de zone de confort pour un challenge irréaliste suivi d’un embardée, perte totale de confiance, sentiment d’infériorité (en même temps, qui peut vraiment rivaliser avec Freddy), dévalorisation, cercle vicieux, lamentations, perte totale de l’envie d’aimer (ça sera nooooooouuuuuuusss…), échec cuisant, honte forever, etceteri etcetera.

Avoir confiance en soi, c’est également connaître ses limites et apprendre à dire non.

Si dire oui est approprié dans votre cas et que c’est juuuuste un petit manque de confiance, alors il est temps de commencer à croire en soi, de vraiment vous faire confiance et de plonger un orteil hors zone de confort en lisant attentivement ce qui suit.

Comment un miroir + une incantation permettent-ils d’avoir confiance ?

Pour aider à prendre confiance, il s’avère que le miroir peut être un must.

Il existe deux raisons principales à cela.

RAISON N°1

La première peut être résumée par cette déclaration laconique: un morceau de persil est si vite arrivé et l’américain (tartare pour les français) ne pardonne pas.

Bref, comment rester digne quand vous auriez pu éviter très simplement l’herbe folle et fraîche de votre salade de quinoa de midi coincée entre l’incisive et la canine durant toute votre présentation au nouveau conseil d’administration? Comment?

Ou alors avec ce fil d’américain coincé que vous essayez discrètement de décrocher, captivant toute votre attention (et celle de votre entourage qui vous voit mastiquer et gigoter avec les mains et avec votre visage) tandis qu’un moment historique se joue autour de vous.

Bref, pour éviter le morceau de pomme de terre sur la joue, ruinant définitivement toute tentative de crédibilité, se checker un coup dans le miroir, c’est bien.

Notez cependant que les frisottis et la petite tache sur votre chemisier ne sont pas des problèmes majeurs (et de toute façon, vous ne pourrez rien y changer sans matériel adéquat).

Face à un tel sort, prononcez cette étrange incantation : “Même si j’ai une tache sur mon chemisier, je suis une super-star en marketing/comtpa/logistique/RH/accueil client/nettoyage/finance/…” Choisissez uniquement votre métier à vous, autrement cela n’aurait aucun sens. Ensuite souriez et imaginez que cette petite tache ou que vos frisottis sont une manifestation magique dans votre journée, destinée à vous transformer en être doté d’une confiance en soi à toute épreuve. Vous êtes soudain une héroïne !

RAISON N°2

La deuxième raison pour laquelle un miroir est un allié précieux, c’est qu’il permet d’oser se regarder dans les yeux, l’air sûr de soi, avec amour et de cultiver la petite voix que nous avons tous en nous mais que nous écoutons parfois bien trop peu : celle qui nous dit que nous sommes assez, que nous sommes en sécurité, que nous sommes dignes d’être aimé, que nous sommes belles ou beaux, que nous sommes la personne la plus importante de notre vie.

Prononcez donc à voix haute (ou pas, ça dépend si vos toilettes au bureau ressemblent à celles d’Ally McBeal): “Je suis assez, je suis en sécurité, je suis digne d’être aimée, je suis belle, je suis la personne la plus importante, je suis importante… “

Bref, quand on doute de soi, se dire à haute voix des paroles bienveillantes, des compliments ou souligner ses points forts face à un miroir est un exercice très simple mais étrangement intime, profond et déstabilisant. Essayez, vous verrez ! Oui, c’est bien chelou comme proposition mais ça peut changer des vies, donner confiance, ça vaut la peine de se lancer, non ?

Parler d'argent sans avoir peur

Comment avoir confiance en soi quand on parle d’argent ?

S’il est bien une situation inconfortable, où l’on a l’impression de prendre des risques et où l’on devient timide sans raison particulière, c’est lorsque l’on a besoin de parler d’argent.

En fait, l’argent, ce n’est pas un thème anodin. Notre rapport à l’argent révèle en réalité beaucoup de choses à notre sujet.

L’argent est une énergie, comme la joie ou l’amour.

Personnellement, je n’ai jamais entendu personne dire “pitié, ne me raconte pas ta blague, j’ai trop peur de rire aux éclats, j’ai déjà bien assez de joie dans ma vie”. Pourquoi feriez-vous de même avec l’argent ?

L’argent, un thème intriguant

Lorsqu’un client aborde le sujet de l’argent en séance de coaching, 3 enquêtes sont menées: l’histoire de l’argent au niveau familial, l’histoire personnelle du client avec l’argent (manque, abondance, argent qui va et vient…) et enfin, ce que le client croit au sujet de l’argent. A partir de là, le coach peut intervenir et identifier les blocages inconscients.

EXERCICE

Listez tout ce que vous pensez au sujet de l’argent.

Une fois la liste établie, identifiez s’il y a des croyances positives.

Parmi ces croyances, certaines sont-elles liées à votre famille, à votre éducation, à votre entourage ?

Annoncer ses tarifs en tant qu’entrepreneur

Si vous êtes entrepreneur et que vous pensez que vos tarifs sont forcément trop chers pour votre client, c’est juste une pensée, une croyance limitante, une façon inconsciente de vous dévaloriser : bravo la déprime. La super bonne nouvelle, c’est que les croyances, ça se change assez facilement. Essayez, vous verrez !

Bon, parfois, c’est potentiellement vrai: si vous vendez des cotons-tiges à 5000eur pièce, à moins qu’ils soient sertis de diamants, cela semble un peu cher. Un tarif est en adéquation avec la plus-value apportée aux clients, il est donc temps de prendre conscience de ses capacités !

EXERCICE

Exercice tout simple pour annoncer un prix à un client sans gigoter sur sa chaise ou faire un truc bizarre avec ses mains, sa tête ou son corps en général : s’entraîner à prononcer vos tarifs à voix haute, potentiellement face à un miroir. Si vous êtes vous-même inconforté, vous risquez fort de ne pas inspirer confiance à votre interlocuteur. Si vous n’avez pas l’air digne de confiance, zéro chance de convertir votre vente.

Vendre un produit ou service que l’on trouve cher

Si vous vendez des produits ou services en pensant qu’ils sont chers ou que vous ne pourriez pas vous-même vous les offrir, là aussi vous pourriez changer vos croyances pour augmenter le niveau de confiance que vous inspirez. Un manque d’assurance est toujours perçu, même inconsciemment, et même si vous osez aller vers les autres et faire les premiers pas pour vendre votre projet ou votre produit, vous risquez de ne pas convertir votre vente. Bien entendu, une vente réussie est avant tout au bénéfice du client, qui n’achète pas un produit mais sa plus-value.

Sûr de soi pour évoquer son salaire

Si vous avez, de manière générale, un problème de confiance en soi, vous risquez d’être moins à l’aise encore lorsqu’il s’agira d’évoquer votre salaire avec votre manager.

C’est une chose d’avoir confiance en ses capacités, c’en est une autre de les quantifier avec un montant chiffré, et encore une autre d’en parler avec assertivité : besoin de se justifier, peur de recevoir une réponse négative, peur du regard des autres… plusieurs données entrent en ligne de compte et il n’est pas forcément simple de vaincre ses peurs.

Un salaire se définit par ailleurs selon des notions de barèmes, selon la culture d’entreprise, selon la performance générée…

Des recherches ont démontré que l’effervescence liée à une augmentation salariale (et la motivation directement liée) ne durent que 7 jours. Cependant, un salaire jugé trop bas a pour conséquence de démotiver totalement le collaborateur.

Au-delà de la rémunération sous la forme d’argent peuvent figurer dans votre package salarial des avantages parfois bien plus motivants à long terme: flexibilité, télétravail, réduction du temps de travail…

Dans tous les cas, pour vous sentir confiant dans ce contexte de discussion salariale, il convient de se rappeler de vos capacités personnelles, de faire un bilan avec votre manager et de décider ensemble des changements à apporter.

x°^°x

Vous avez à présent plusieurs pistes pour cultiver votre confiance en toutes circonstances !

Il est également possible de prononcer les 3 incantations magiques : “je suis en sécurité, j’ai tout mon temps, je suis assez”, elles peuvent lever une partie de la pression et vous permettre de faire grandir votre confiance, de manière presque magique.

Laurence

Rires ou larmes, les deux sont possibles, parfois même en même temps avec notre newsletter.

Cet article vous touche ?

(Rires ou larmes, les deux sont possibles, parfois même en même temps, ça dépend).

Au bout du clic, une newsletter pailletée, des cadeaux, des infos en exclu, des aaaaaaah et des oooooh !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Newsletter

Pour recevoir des pépites en avant-première, des articles inspirants, les programmes de coaching et parfois des cadeaux en exclu.